19/09/2011

Initiative de la DD11 de l'APF

carcassaone.jpg

(Article paru dans Midilibre.fr)


Carcassone Handicap: des engagements pour faciliter l'accessibilité

L’accès des personnes handicapées aux bâtiments et lieux publics est un des grands combats de l’Association des paralysés de France (APF). Vendredi, au grand foyer de Capendu, son assemblée départementale a été l’occasion de faire le point sur les avancées dans ce domaine, dans l’Aude, qu’il s’agisse de rampes d’accès ou de carrefours aménagés.

A Carcassonne, où une commission accessibilité a été mise en place en mai 2010, la mise aux normes de la voirie progresse et un diagnostic préalable à des travaux a été réalisé sur les bâtiments municipaux (lire ci-dessous). A Narbonne aussi, de gros efforts ont été accomplis dans ce sens.

Dans les deux cas, sous l’impulsion d’élus, par ailleurs impliqués dans la cause du handicap. "A Carcassonne, l’élue en charge du handicap n’est autre que la directrice départementale de l’APF, Frédérique Galbez. A Narbonne, son homologue, Georges Abamonte, est lui-même handicapé", note Roger Joulia, représentant du conseil départemental de l’association. "Mais il ne faudrait pas que les avancées viennent uniquement de personnes directement concernées". Car si plusieurs villes audoises sont désormais engagées en faveur de l’accessibilité aux personnes handicapées, telles que Limoux et Castelnaudary, chacune dotée d’une commission ad hoc, d’autres "se font tirer l’oreille, rappelle Frédérique Galbez, alors qu’à partir de 5 000 habitants, la loi impose aux communes la création d’un plan accessibilité voirie".

Une question qui touche d’ailleurs un public bien plus large que les seules personnes souffrant d’un handicap. "Cela concerne aussi les personnes âgées à mobilité réduite ou les mères de famille avec une poussette. Tous doivent pouvoir avoir accès à la mairie, à la poste, aux commerces...".

 

 

(Article paru dans l'indépendant.fr)

L'accessibilité gagne du terrain dans l'Aude

L'accès des personnes handicapées aux bâtiments et lieux publics est un des grands combats de l'Association des paralysés de France (APF). Hier, au grand foyer de Capendu, son assemblée départementale a été l'occasion de faire le point sur les avancées dans ce domaine, dans l'Aude, qu'il s'agisse de rampes d'accès ou de carrefours aménagés.

Des élus concernés

A Carcassonne, où une commission accessibilité a été mise en place en mai 2010, la mise aux normes de la voirie progresse et un diagnostic préalable à des travaux a été réalisé sur les bâtiments municipaux (lire encadré). A Narbonne aussi, de gros efforts ont été accomplis dans ce sens. Dans les deux cas, sous l'impulsion d'élus, par ailleurs impliqués dans la cause du handicap.

"A Carcassonne, l'élue en charge du handicap n'est autre que la directrice départementale de l'APF, Frédérique Galbez. A Narbonne, son homologue, Georges Abamonte, est lui-même handicapé", note Roger Joulia, représentant du conseil départemental de l'association. "Mais il ne faudrait pas que les avancées viennent uniquement de personnes directement concernées".

Car si plusieurs villes audoises sont désormais engagées en faveur de l'accessibilité aux personnes handicapées, telles que Limoux et Castelnaudary, chacune dotée d'une commission ad hoc, d'autres "se font tirer l'oreille, rapelle Frédérique Galbez, alors qu'à partir de 5 000 habitants, la loi impose aux communes la création d'un plan accessibilité voirie".

Une question qui touche d'ailleurs un public bien plus large que les seules personnes souffrant d'un handicap. "Cela concerne aussi les personnes âgées à mobilité réduite ou les mères de famille avec une poussette. Tous doivent pouvoir avoir accès à la mairie, à la poste, aux commerces...".

Hier, à Capendu, l'APF de l'Aude avait convié à son assemblée Jean-Marie Coll, administrateur de l'association, ainsi que Martine Galibert, de la Direction départementale des territoires et de la mer, en tant que présidente de la commission départementale d'accessibilité

 

09:52 Publié dans Initiative | Lien permanent | Tags : apf, accesibilité, actualité |  Facebook

16/09/2011

Initiative des DD 04 et 05 de l'APF

alpes.jpg

(Article paru dans Alpes1.com)

Alpes du Sud - Parce-que prendre les transports en commun lorsqu’on est une personne handicapée est un casse-tête quotidien, l’APF des Alpes du Sud veut sensibiliser le public pour la Semaine européenne de la Mobilité démarre ce vendredi, et se tient jusqu’au 22 septembre. L’Association des paralysés de France mène par exemple des « testings » dans les bus à Gap et Digne-les-Bains et lance un appel aux volontaires.

Pour pouvoir monter dans un car en fauteuil roulant c’est tout une méthodologie, il faut que le bus se rapproche d’un trottoir, pour qu’une passerelle électrique sorte.

Mais, même si les bus sont équipés, ce n’est pas toujours gagné. Nicolas, Gapençais de 18 ans prend souvent le bus en fauteuil. « C’est vraiment un casse-tête parce que l’arrêt de mon domicile n’est pas accessible. Il manque un trottoir. Je demande à mon entourage de m’aider. Le chauffeur, lui, il ne veut pas descendre la rampe même s’il n’y a pas de trottoir, parce qu’il n’a pas le droit. »

La Ville de Gap reconnait que nous tout n’est pas encore parfait, notamment en secteur rural, mais un bus spécial devrait renforcer le réseau à l’horizon 2012. « Ce sera un petit bus adapté et qui, sur réservation, du matin pour l’après-midi ou de la veille pour le matin, permettra un transport à la demande du domicile de la personne à l’arrêt de bus ou de l’arrêt de bus non accessible à l’arrêt de bus non accessible », explique Chantal Rapin, élue déléguée au handicap et à la santé.

Le responsable de l’APF dans les Alpes du Sud en profite aussi pour lancer un appel aux volontaires afin d’accompagner les personnes à mobilité réduite jusqu'aux arrêts de bus ou aux gares. Pierre-Léon Vitoux.

« Il y a un besoin d’accompagnement qui peut se faire soit à pied, soit en voiture, etc. Dans cette phase là, un des outils de promotion du transport en commun c’est de mettre à disposition de ces personnes un petit réseau de volontaires qui soit éparpillé dans le département et particulièrement dans les zones rurales. On cible vraiment les gens qui sont déjà des utilisateurs des transports en commun, soit pour leur vie professionnelle, soit pour leur vie quotidienne. » Un véritable enjeu, puisque l’APF rappelle que 10% des personnes en France ont besoin d’un moyen de transport adapté.

L’Association des paralysés (APF) de France compte près de 250 adhérents dans les Alpes du Sud. Les associations de Prévention routière des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence vont aussi proposer des animations pour la Semaine européenne de la Mobilité dans les collèges de L’Argentière, Serres et à l’Ecole internationale de Manosque. Des ateliers de conduite éco-citoyenne vont aussi avoir lieu à Gap et Manoque. Toutes les précisions sur le site internet : « agissons.developpement-durable.gouv.fr ».


10:23 Publié dans Initiative | Lien permanent | Tags : accessibilité, initiative, apf |  Facebook

14/09/2011

Un mémento pour mieux informer les maires sur l'accessibilité

memento.jpg

A quatre ans de l’échéance pour la mise en accessibilité des bâtiments publics et d’habitation, le Conseil national handicap et la Fédération du bâtiment ont élaboré un Mémento à destination des 35 000 maires de France qui doivent faire face à cette problématique dans leur quotidien.

Un « mémento du maire pour l'accessibilité » a été présenté, le 13 septembre, par la Fédération française du bâtiment et le Conseil national handicap pour informer les petites communes sur le devoir d'accessibilité pour les établissements recevant du public, rendu obligatoire au 1er janvier 2015 par la loi handicap votée en 2005. « Dans la plupart des petites communes, il y a de grandes difficultés d'accessibilité. Les maires se plaignent du manque de moyens. Ce livret répondra à leurs attentes », estime Monique Pelletier, présidente du conseil national handicap.

Didier Ridoret, président de la FFB, a de son côté signalé que « l'accès à tout pour tous est [pour nous] un enjeu majeur, au même titre que celui de la rénovation thermique des bâtiments ou de l'environnement ». Il a par ailleurs rappelé la création par sa fédération de la marque « Les pros de l'accessibilité », qui sera lancée à l'occasion du prochain Batimat (7 – 12 novembre 2011).

Ce « mémento du maire pour l'accessibilité », d'une trentaine de pages, a été rédigé par l'architecte-urbaniste Soraya Kompany, auteure de trois ouvrages sur le sujet. Il sera remis aux maires par l'intermédiaire de la FFB et l'hebdomadaire La Gazette des communes

La loi du 11 février 2005 impose à tous les bâtiments recevant du public d’être accessible aux personnes handicapées. Si la démarche est comprise de tous, elle a encore bien du mal à être appliquée sur le terrain, et bon nombre de constructions sont encore loin du compte en matière d’accessibilité. Et c’est notamment dans les petites et moyennes communes que le besoin en informations et en moyens se fait sentir.

«Pour la FFB (…), l’accès à tout pour tous est un enjeu majeur, au même titre que celui de la rénovation thermique des bâtiments ou de l’environnement. Il s’agit d’une démarche citoyenne, voire d’une démarche du cœur », a souligné Didier Ridoret lors de la présentation de l’ouvrage. « Ce guide pourrait avoir comme sous-titre ‘Vivre la société et en société’ », a-t-il ajouté.

 

mement.jpg

 

 

10:39 Publié dans Initiative | Lien permanent | Tags : accessibilité, handicap, ffb |  Facebook

08/09/2011

Manifestation pour l'accessibilité organisée par la DD25

bloc+signA4bleu.jpg
    
L’APF se mobilise afin que l’accessibilité aux transports pour
tous les types de handicaps dans le Grand Besançon
soit une priorité


Venez nous soutenir le 17 septembre 2011
Place du 8 septembre à 14h30


Bienvenue à toutes les associations et particuliers concernés
ainsi qu’aux personnes valides (l’accessibilité concerne les
personnes âgées, malades, les femmes avec poussettes,
cyclistes etc.)


Nous demandons:

1. Que plusieurs lignes de bus structurantes soient mises en place en urgence

2. Que le service Ginko Access soit ouvert aux non-résidents du Grand Besançon

3. Que le service Ginko Access augmente sa capacité



La réalisation de l’unique ligne de Tram ne solutionnera pas
nos problèmes et ne doit pas reporter les aménagements
nécessaires à notre mobilité.


Association des Paralysés de France
Délégation Départementale du Doubs
16 rue Andrey 25000 BESANCON
Tel. 03 81 53 34 33 – Fax. 03 81 48 01 09

 

10:59 Publié dans Initiative | Lien permanent |  Facebook