16/09/2011

Initiative des DD 04 et 05 de l'APF

alpes.jpg

(Article paru dans Alpes1.com)

Alpes du Sud - Parce-que prendre les transports en commun lorsqu’on est une personne handicapée est un casse-tête quotidien, l’APF des Alpes du Sud veut sensibiliser le public pour la Semaine européenne de la Mobilité démarre ce vendredi, et se tient jusqu’au 22 septembre. L’Association des paralysés de France mène par exemple des « testings » dans les bus à Gap et Digne-les-Bains et lance un appel aux volontaires.

Pour pouvoir monter dans un car en fauteuil roulant c’est tout une méthodologie, il faut que le bus se rapproche d’un trottoir, pour qu’une passerelle électrique sorte.

Mais, même si les bus sont équipés, ce n’est pas toujours gagné. Nicolas, Gapençais de 18 ans prend souvent le bus en fauteuil. « C’est vraiment un casse-tête parce que l’arrêt de mon domicile n’est pas accessible. Il manque un trottoir. Je demande à mon entourage de m’aider. Le chauffeur, lui, il ne veut pas descendre la rampe même s’il n’y a pas de trottoir, parce qu’il n’a pas le droit. »

La Ville de Gap reconnait que nous tout n’est pas encore parfait, notamment en secteur rural, mais un bus spécial devrait renforcer le réseau à l’horizon 2012. « Ce sera un petit bus adapté et qui, sur réservation, du matin pour l’après-midi ou de la veille pour le matin, permettra un transport à la demande du domicile de la personne à l’arrêt de bus ou de l’arrêt de bus non accessible à l’arrêt de bus non accessible », explique Chantal Rapin, élue déléguée au handicap et à la santé.

Le responsable de l’APF dans les Alpes du Sud en profite aussi pour lancer un appel aux volontaires afin d’accompagner les personnes à mobilité réduite jusqu'aux arrêts de bus ou aux gares. Pierre-Léon Vitoux.

« Il y a un besoin d’accompagnement qui peut se faire soit à pied, soit en voiture, etc. Dans cette phase là, un des outils de promotion du transport en commun c’est de mettre à disposition de ces personnes un petit réseau de volontaires qui soit éparpillé dans le département et particulièrement dans les zones rurales. On cible vraiment les gens qui sont déjà des utilisateurs des transports en commun, soit pour leur vie professionnelle, soit pour leur vie quotidienne. » Un véritable enjeu, puisque l’APF rappelle que 10% des personnes en France ont besoin d’un moyen de transport adapté.

L’Association des paralysés (APF) de France compte près de 250 adhérents dans les Alpes du Sud. Les associations de Prévention routière des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence vont aussi proposer des animations pour la Semaine européenne de la Mobilité dans les collèges de L’Argentière, Serres et à l’Ecole internationale de Manosque. Des ateliers de conduite éco-citoyenne vont aussi avoir lieu à Gap et Manoque. Toutes les précisions sur le site internet : « agissons.developpement-durable.gouv.fr ».


10:23 Publié dans Initiative | Lien permanent | Tags : accessibilité, initiative, apf |  Facebook

Les commentaires sont fermés.