Personnes handicapées : 10 raisons de voter aux élections européennes

EU.png

« L’UE ? Il n’y a que des bureaucrates. Pourquoi devrait-on voter pour eux ? » Une question (affirmation ?) que nous avons l’habitude d’entendre encore et encore.

Ce n’est pas vrai. L’UE a un grand impact dans la vie des personnes handicapées. Elle mène de nombreuses initiatives qui améliorent directement ou amènent les pays européens à améliorer la vie des personnes handicapées.

Les prochaines élections au Parlement Européen se dérouleront du 23 au 26 mai (selon les pays). Voici 10 raisons pour lesquelles il vous faut aller voter (si vous ne faites pas partie des 800 000 citoyens qui n’ont pas la possibilité de voter à cause de lois discriminantes) :

 

1.    Parce que l’UE se bat pour l’accessibilité.

Les institutions de l’UE n’ont pas ménagé leurs efforts visant à assurer aux personnes handicapées le développement d’une meilleure accessibilité tant physique que dans le domaine du virtuel. Les transports publics et les sites internet publics, notamment, sont devenus plus accessibles (l’UE oblige par exemple les aéroports à fournir une assistance aux personnes handicapées. Elle oblige aussi les pays européens à rendre accessibles toutes les nouvelles gares ferroviaires). L’UE a aussi récemment établi une législation offrant une meilleure accessibilité pour bon nombre de produits et services !

Ces lois, dont certaines doivent être transposées par les pays de l’UE dans leur propre législation nationale, n’ont pas seulement amélioré l’accessibilité à travers l’ensemble de l’Union, mais ont aussi inspiré à d’autres pays le souci de fournir un effort supplémentaire.

Important à savoir : Les lois adoptées par l’UE sont des « standards minimum ». C’est-à-dire (contrairement à ce que certaines personnes continuent à penser) qu’une loi de l’UE ne peut en aucun cas réduire les droits qui sont déjà les vôtres. L’UE oblige par exemple les pays à rendre accessibles toutes les gares au moment de leur rénovation ou nouvellement construites, mais il va de soi que les Etats Membres peuvent aller au-delà en incluant dans la loi des gares anciennes…

 

  1. Parce que l’UE vous protège au travail.

En 2000, l’UE a adopté un Règlement qui interdit la discrimination au travail. C’est-à-dire que nous sommes protégés contre la discrimination quand nous travaillons ou quand nous suivons une formation en relation avec notre travail. Cela veut dire aussi que l’employeur doit adapter l’environnement de travail aux employés en situation de handicap.

Bien que la situation soit loin d’être parfaite, c’est au nom de ce Règlement que vous pouvez saisir la justice ou demander le soutien d’une institution anti-discrimination au cas où, par exemple, vous avez été victime de discrimination dans la recherche d’un emploi ; ou au cas où vous avez été licencié(e) de votre travail ou si votre employeur vous refuse les aménagements vous permettant d’effectuer votre travail.

 

  1. Parce que les fonds de l’UE soutiennent l’inclusion des personnes handicapées.

Les fonds de l’UE ont permis à Selina de trouver l’emploi de ses rêves en Autriche. Les fonds de l’UE ont financé la participation de Nicolas au projet partagé par la France et l’Espagne sur le droit de vote des personnes handicapées. Ils ont soutenu la vie indépendante des personnes handicapées en Grèce. Ils ont permis la construction d’hôpitaux au Portugal. Ils sont utilisés de même pour rénover des habitations et les rendre plus accessibles. Beaucoup d’européens bénéficient du soutien de fonds européens sans même le savoir. En effet, on a beau critiquer, même les pays les plus riches s’appuient sur les fonds européens pour soutenir les personnes les moins chanceuses et les plus exposées au risque d’exclusion.

 

  1. Parce que vous pouvez utiliser votre carte de stationnement dans tous les pays de l’UE.

Si vous avez un handicap, vous pouvez être éligible à une carte de stationnement de l’UE. Cette carte de stationnement est reconnue dans tous les pays de l’UE et vous permet de vous garer à sur des emplacements réservés à travers toute l’UE. Cela veut dire que si vous décidez de voyager ou de vivre dans un autre pays européen, vous n’avez pas besoin de faire une demande pour une carte de stationnement à maintes reprises ! C’est là un vrai bon exemple de « bureaucrates » qui en fait réduisent la bureaucratie.

Vous pouvez obtenir votre carte de stationnement en passant par l’autorité compétente du pays dans lequel vous vivez.

 

  1. Parce que vous pouvez vivre dans un autre pays et continuer de recevoir les (quelques) prestations sociales.

Si vous êtes citoyen de l’UE, vous pouvez déménager dans un autre pays de l’UE et continuer à être autorisé à recevoir des prestations sociales. Par exemple, vous pouvez déménager dans un autre pays de l’UE et garder votre pension de retraite d’origine. Pour les autres prestations liées au handicap, c’est plus compliqué : vous pouvez obtenir les allocations d’invalidité, au même niveau qu’un citoyen du pays où vous avez déménagé ; mais vous devez en faire la demande et passer (pour cela) par une nouvelle évaluation de votre handicap.

Cela s’explique, car si l’UE coordonne les systèmes de sécurité sociale, certains pays européens ne sont toujours pas à jour : il y a quelques semaines, par exemple ils ont refusé de nouvelles règles qui auraient permis la mise en place d’un système plus intégré ! C’est pourquoi vous devez aller voter, et choisir les politiciens qui se soucient clairement de la liberté de mouvement des personnes handicapées !

Il se peut que l’impact positif de cette garantie soit malheureusement mis en lumière par l’impact négatif que peut engendrer sa perte : les citoyens de l’EU vivant au Royaume-Uni sont en effet dans l’incertitude, ne sachant pas s’ils pourront toujours bénéficier de ces acquis après le Brexit.

 

  1. Parce que vous pouvez aller à l’hôpital dans un autre pays de l’UE

Si vous avez un accident ou si vous tombez malade lorsque vous visitez un autre pays de l’UE, vous pouvez aller à l’hôpital ou chez le médecin dans les mêmes conditions qu’un habitant de ce pays, grâce à la Carte européenne d’Assurance Maladie. Ainsi, vous n’avez pas besoin de couper court à votre voyage à cause de frais de santé trop coûteux.

Attention : La Carte ne peut pas être utilisée pour la planification de traitements médicaux dans un autre pays que le vôtre.

 

  1. Parce qu’il existe une Carte européenne du handicap (EU Disability Card)

A l’heure actuelle, si vous visitez un autre pays de l’UE, il se peut que les documents en rapport avec votre situation de handicap ne soient pas reconnus, ne serait-ce que pour des raisons pratiques (formats différents, langue, estimation de ce que constitue le handicap). La carte européenne du handicap est un projet qui fonctionne dans 8 pays de l’UE ; elle permettra d’éviter toutes ces difficultés en créant un seul format valable partout. Cela veut dire que vous pourrez avoir accès à des services culturels et de loisirs à prix réduit : musées, installations sportives, transports, etc.

Alors que la carte n’existe que dans 8 pays de l’UE, vous avez la possibilité d’intervenir pour convaincre l’UE de l’élargir à tous les pays. Comment ? En commençant par voter en Mai !

 

  1. Parce que vous pouvez devenir bénévole et/ou étudier à l’étranger – et bénéficier d’un soutien pour cela.

Le programme « ERASMUS+ », bien connu, fournit un support financier aux étudiants qui souhaitent passer un semestre ou une année dans un autre pays de l’UE. Ce programme prend en compte les besoins supplémentaires des personnes handicapées : nous avons droit à une aide financière pour couvrir ces frais supplémentaires, tels que l’assistance personnelle ou un logement accessible.

Il y a aussi le Corps Européen de Solidarité qui est un programme soutenant financièrement les opportunités de bénévolat dans un autre pays de l’UE.

 

  1. Parce que 800 000 personnes veulent voter mais ne le peuvent pas

Si toutes les raisons précédentes ne vous ont pas convaincu, peut-être que celle-ci le fera : 800 000 citoyens européens ne peuvent pas voter à cause de lois discriminantes qui les excluent à cause de leur handicap. Nous avons besoin de votre vote pour changer cela.

 

  1. Parce que nous pouvons mieux nous battre ensemble

Les choses peuvent-elles changer ? Bien sûr que oui !

L’UE peut et doit mettre en place une législation plus développée sur l’accessibilité. Elle peut et doit orienter plus de fonds vers les personnes handicapées. Elle peut et doit approuver des règles nous protégeant de la discrimination dans tous les domaines de la vie. C’est pourquoi nous avons besoin que vous sortiez de chez vous pour aller voter ! En votant, vous dîtes aux politiciens que vous voulez une Europe qui porte son attention sur vous ; et qu’il leur faut s’engager plus encore pour atteindre cet objectif.

Pour qui voter ?

Nous ne pouvons pas vous dire « votez pour tel ou tel parti ». Ce que vous pouvez faire, c’est regarder quels candidats ont signé un engagement pour le handicap. Vous pouvez les contacter et leur faire savoir que vous voterez pour eux (aussi) grâce à ça. Si votre candidat favori n’est pas sur la liste, c’est simple : contactez-les et tentez de leur faire signer le plaidoyer.

Comment voter ?

Vous pouvez consulter le guide du Parlement Européen sur l’organisation du vote dans votre pays. Pour choisir votre pays, vous devez sélectionner la langue principale qui y est pratiquée à l’aide du bouton en haut à droite du site internet.

Document établi par le Forum européen des personnes handicapées – Version française réalisée par le Conseil Français des personnes Handicapées pour les questions Européennes (CFHE)

Écrire un commentaire

Optionnel