10/11/2011

Thierry MARIANI demande une enquête sur les circonstances du refus d’embarquement de passagers sur le vol Marseille - Bodrum

 

 

4-mariani.jpgÀ la suite du non embarquement de 22 personnes sourdes ou malentendantes sur un vol Marseille-Bodrum le 19 septembre dernier, Thierry MARIANI, ministre chargé des Transports, a demandé à la Direction Générale de l’Aviation Civile de faire toute la lumière sur les conditions exactes de cet incident.

Plusieurs opérateurs sont impliqués dans cet incident : le voyagiste, le transporteur français Air Méditerranée, au nom duquel ont été émis les billets, et le transporteur grec Hermès, filiale d’Air Méditerranée, chargé d’effectuer le vol.


D’après les premiers éléments d’information qui ont été établis, le commandant de bord n’aurait semble-t-il été prévenu du handicap de ces passagers qu’au moment de l’embarquement.  
Les consignes de sécurité de la compagnie Hermès, en présence d’un certain nombre de personnes handicapées, ont été appliquées par le commandant de bord. Ces règles strictes prévoient en effet un renfort de personnel commercial de bord en présence de voyageurs handicapés, ce qui n’avait pas été prévu.

Le ministre chargé des Transports a donc immédiatement saisi la DGAC afin d’examiner si, dans cette affaire, les normes en vigueur ont bien été respectées, et notamment si les passagers atteints de surdité doivent recevoir un traitement adapté au titre des règlements relatifs à la sécurité du transport aérien.

Télécharger le communiqué (PDF - 174 Ko)

Contact presse :
Cabinet de Thierry MARIANI : Marion Lamure  

Les commentaires sont fermés.