15/09/2017

Un comité interministériel du handicap qui répondra aux inquiétudes des personnes en situation de handicap et de leur famille ?

id8159_photo.gifCe mercredi 20 septembre a lieu le premier Comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat Macron. L’APF attend de ce rendez-vous que le gouvernement dévoile la « feuille de route » de sa politique du handicap pour les 5 années à venir, notamment concernant l’accessibilité.

A un an de l’échéance de la première phase des Agendas d’accessibilité programmée (qui concerne la majorité des établissements recevant du public), quelle est la stratégie du gouvernement pour tenir cette échéance ? Plus de quarante ans après la première loi sur l’accessibilité (1975), et après avoir repoussé l’échéance de 2015, les personnes en situation de handicap ne veulent plus attendre pour pouvoir se déplacer librement.

Pour l’APF, le débat sur l’accessibilité ne doit pas se réduire à des questions d’allègement des normes, mais doit viser à garantir l’accès des personnes en situation de handicap et de toutes les personnes à mobilités réduite aux biens et services, à l’espace public, comme n’importe quel∙le citoyen∙ne français∙e avec une approche inclusive et non discriminante, tel que porté jusqu’à présent par le président de la République et le gouvernement.

Sur cette question du logement, l’APF déplore une vision erronée qui ne tient pas compte de l’évolution de la population ni des études sur les impacts des logements accessibles dans les coûts de construction. Enfin, l’association rappelle que les personnes en situation de handicap rencontrent de grandes difficultés pour trouver des logements accessibles.

Lire le communiqué de presse développant les attentes de l'APF concernant le prochain comité interministériel du handicap (PDF, 242ko - Nouvelle fenêtre).

Écrire un commentaire