15/09/2017

Un comité interministériel du handicap qui répondra aux inquiétudes des personnes en situation de handicap et de leur famille ?

id8159_photo.gifCe mercredi 20 septembre a lieu le premier Comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat Macron. L’APF attend de ce rendez-vous que le gouvernement dévoile la « feuille de route » de sa politique du handicap pour les 5 années à venir, notamment concernant l’accessibilité.

A un an de l’échéance de la première phase des Agendas d’accessibilité programmée (qui concerne la majorité des établissements recevant du public), quelle est la stratégie du gouvernement pour tenir cette échéance ? Plus de quarante ans après la première loi sur l’accessibilité (1975), et après avoir repoussé l’échéance de 2015, les personnes en situation de handicap ne veulent plus attendre pour pouvoir se déplacer librement.

Pour l’APF, le débat sur l’accessibilité ne doit pas se réduire à des questions d’allègement des normes, mais doit viser à garantir l’accès des personnes en situation de handicap et de toutes les personnes à mobilités réduite aux biens et services, à l’espace public, comme n’importe quel∙le citoyen∙ne français∙e avec une approche inclusive et non discriminante, tel que porté jusqu’à présent par le président de la République et le gouvernement.

Sur cette question du logement, l’APF déplore une vision erronée qui ne tient pas compte de l’évolution de la population ni des études sur les impacts des logements accessibles dans les coûts de construction. Enfin, l’association rappelle que les personnes en situation de handicap rencontrent de grandes difficultés pour trouver des logements accessibles.

Lire le communiqué de presse développant les attentes de l'APF concernant le prochain comité interministériel du handicap (PDF, 242ko - Nouvelle fenêtre).

19/05/2017

Communiqué de presse de l’APF : nomination d’une Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées

960_320_sophie_cluzel_000_oj3wl_final.jpg

Le Président de la République vient de nommer Sophie Cluzel, une femme engagée, avec un parcours au service des personnes en situation de handicap, au poste de Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées auprès du Premier ministre. Ce rattachement au Premier ministre, et non plus au Ministère de la Santé correspond à l’engagement du candidat et répond à une demande de l’APF pour une approche transversale du handicap.

L’association propose une « feuille de route » dès le début de ce quinquennat.

Concernant l’obligation d’accessibilité des lieux publics et des transports en commun, qui a régressé ces 5 dernières années, elle doit être au cœur des préoccupations. L’APF demande de ce fait la mise en place d’une stratégie conduisant à une réelle accessibilité d’aller et venir pour tous, dès le début de ce quinquennat.

Lire le communiqué de presse de l’APF concernant la nomination d’une Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées (Word, 120 Ko – Nouvelle fenêtre).

Lire le communiqué de presse de l’APF concernant la nomination d’une Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées (PDF, 217 Ko - Nouvelle fenêtre).

18/05/2017

L'apparition de la notion de solution d'effet équivalent

Introduit par le décret du 28 mars 2017, l’arrêté du 20 avril 2017 s’appuie sur un rapport s'intitulant «Ajustement de l'environnement normatif» (issu de la « concertation » en 2014 sur les ordonnances) et précise ce que sont les « solutions d’effet équivalent » en matière d’accessibilité, y compris pour les bâtiments neufs : « Des solutions d’effet équivalent peuvent être mises en œuvre dès lors que celles-ci satisfont aux mêmes objectifs que les solutions prescrites par le présent  arrêté. »

L’APF, au sein du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), avait donné un avis défavorable le 13 février dernier en avançant les éléments suivants :

       - une définition trop floue

       - des délais et des modalités qui permettent des accords tacites notamment si le Préfet ne répond pas au bout de 3 mois

        - aucun contrôle ou suivi a posteriori de l'accord de la commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité (CCDSA) n’est prévu ne serait-ce que pour vérifier la qualité de l'usage produite ou perçue

        - aucune sanction n'est prévue lorsque le résultat n'est pas atteint par la solution proposée

        - une gestion par des CCDSA est instituée, instance dont on ignore les compétences en matière d'usage

       - aucune méthodologie n'est présentée

Lire la suite

04/11/2016

L’Assemblée vote une rallonge pour le médicosocial

PLFSS-2017-1.jpg

Les députés ont terminé l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017. Une rallonge de 15 millions d'euros au plan d’aide à l’investissement du médicosocial a été annoncée par la ministre de la Santé et des crédits supplémentaires ont été octroyés pour le maintien à domicile des personnes âgées ou atteintes d’un handicap : 20 millions d'euros pour l’adaptation des logements et 50 millions d'euros pour la restructuration des services d’aide et d’accompagnement à domicile.

Lire la suite

11:36 Publié dans Logement, Politique | Lien permanent |  Facebook